Jan Quartet


Une histoire d'amitié croisées entre 4 musiciens pour lesquels le jazz constitue le point de ralliement.

"Un excellent moment passé avec 4 très bons musiciens, dans le sens de "musicos", de gars qui maîtrisent extrêmement bien leur instruments, saxo/saxo soprano, batterie, basse, guitare, qui forment un vrai bon quartet de copains : le Jan Quartet d' Alain Guelfi. Etonnant surtout la qualité des compositions originales d'Alain Guelfi venant se mêler avec naturel et sans rougir aux morceaux de Chick Corea, Pat Metheny, et autres "fusionnistes" descendus tout droit des années septante. Toujours ils retombent sur leurs pieds entraînant le rythme une note plus loin, avec un enthousiasme, une fougue (ce batttteur), une maestria (ce saxo!), et une aisance (la guitare d'Alain Pat Guelfi) contagieuse. Orphelin de sa voix féminine des années 90, le Jan Quartet s'en remet désormais à la voix du guitariste-compositeur-chef d'orchestre, une sorte de mélange innocent d'Henri Salvador et de muezzin qui culmine lorsqu'il se lance dans l'exercice le plus compliqué qui soit (alors qu'il apparaît le plus simple à l'auditoire) : le scat. Quel scatter ce Toulousain sans domicile fixe, locataire de cet éther jazz-rock-funk qui flotte entre Tunis, Grenade et Toulouse. Merveilleux. Bravo à Alain Guelfi ( composition, guitare et chant) Joel Ferron ( basse), Laurent Planells ( Batterie) Julien Marty (saxophone).

Programmateurs, n'hésitez pas : avec des titres emblématiques comme Montmartre My Sweet, Chee Poo Ney, le public (le grand) suivra sans peine. Ces gars là ont le jazz dans la peau."
Jérôme Yager ( journaliste à l'Indépendant ) - Mai 2018